L'Héritage de l'Empereur

Journal Personnel 7.10.11.21

Dure journée

Merdique je dirais. Je n’ai pas été à la hauteur de mon immense potentiel, j’ai manqué des ouvertures béantes.

Sderan semble heureux du travail que nous avons fait. Il voulait une porte d’entrée et nous lui avons donné.

Wil-Ril, Malek, Karl, Palo, Skinyrd et Meat avons finalement trouvé un endroit propice à une entrée. Malek et Palo m’ont ennuyé avec leurs longues discussions sur quels millimètres est le mieux à faire sauter…personnellement je suis sur que peu importe où nous étions entré nous aurions rencontré une forte opposition.

Au moins ils nous ont trouvé une pièce avec une seule sortie, donc aucune chance de se faire prendre en étau et avec beaucoup de cover, ce qui a été utile contre les Destroyer Droids. Nous avons eu plus de facilité que je m’y attendais, mais à peine le dernier droide hors service, Malek fonçait déjà vers des Rodians qui protégeaient une barricade.

Ensuite je dois dire que je suis assez fier de la prochaine séquence, j’ai sauté une barricade de 1.5m pour ensuite éliminer deux Rodians d’un seul coup…impressionnant je dois dire.

C’est ensuite que ça c’est corsé…un work droid est entré par notre trou accompagné d’un Gungan et d’un Sullustan. J’ai tenté d’engagé le droid en corps-à-corps, mais je crois que c’était une mauvaise idée. Ensuite, le talking midget monkey me ressuscitait…dur pour l’orgeuil.

Finalement Sderan a envoyé du renfort pour tenir notre percé, il était temps.

Je dois maintenant aller manger mon burger avec Karl comme promis.


Malek, de retour vers sa chambre du le quartier général, entra dans une pièce qu’occupait Wil-Ril et ses lightsaber que l’humain déplaçait vers des parades impressionnantes contre des ennemis imaginaires, sans nul doute victorieux.

D’un geste rapide de l’index gauche, Malek fit accélérer plusieurs credit sticks qu’il avait en main vers will-Ril. Ce dernier, dans sa méditation de combat, paria aisément les projectiles et ouvrit les yeux.

“Impressionnant, avança Malek. Tes habiletés font de toi une force sur le champ de bataille. Ton égo, lui, fait de toi une cible facile. De la confiance sans l’arrogance, du pouvoir sans en abuser, le calme plutôt que la colère, voilà le but du Jedi.

Ton amour du combat n’est pas un cas unique; le maître Mace Windu le partageait. Par contre, l’agression et la colère voilent la distinction entre le côté obscur et la voie des Jedi; je peux sentir le bien dans ton âme, mais aussi le tiraillement, le doute. Lorsque la tentation devient trop forte, répètes le code :


Il n’y a pas d’émotions, il y a la paix_


Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance_


Il n’y a pas de passion, il y a la sérénité_


_Il n’y a pas de chaos, il y a l’harmonie



La mort n’est pas, il y a la Force

Le code des Jedi est ancré dans la discipline. Surpasse l’arrogance, la confiance et la témérité aveugle l’agression et le matérialisme et tu trouveras la Force. La Force n’est pas notre outil, mais celui de ceux qui ne peuvent la sentir.

Et tu m’as fait peur sur ce champ de bataille, ne tombe plus au combat, sinon, je t’abattrai moi-même"

Malek, souriant, observa Wil-Ril durant quelques secondes et poursuivit son chemin d’un pas mesuré

View
Journal Personnel: Supplémentaire 1.7.10.10

Deux choses rapidement:

1-Ne jamais laisser les deux “tacticiens” organiser les supplies…ils ont oublié des jumelles.

2-J’ai promis à KP de le sortir dans un Twi’lek gentlemen clubs, avec des Corellian beers et des Rancor burgers. Il est important de ne pas inviter Malek…pas le type à faire le party.

View
Enregistrement # 2 - 1.7.10.10
En route vers l'usine-bunker

La scène, telle que vue par un étranger, devait apparaître pour le moins singulière; dans un édifice éventré par des pièces d’artillerie et des engagements urbains constants, un soldat, Karl, aux aguets, le regard posé vers l’ usine-bunker et ses menaces invisibles. Trois soldats irréguliers, l’un paisiblement endormi, les deux autres marchant nerveusement dans un cercle infini, déliant muscles, mâchoires et apaisant leurs craintes de l’assaut; en retrait, deux figures au sol, assises en position du lotus, perdues dans ce qui semble être une profonde méditation. L’une de ces figures, une créature féline de taille imposante, déplace alors vers le haut l’index de sa main gauche. Un objet, un enregistreur, semblant répondre à ce mouvement, se déplace alors lentement pour se placer en orbite autour de la tête du Trianii, qui y murmure alors:

« Les événements décrits se déroulent en l’an 7 après la bataille de Yavin, 10e mois du calendrier galactique standard, 10e journée du mois. Notre groupe, moi-même, Wil-Ril Bladefist ainsi que Karl Pernell et trois soldats irréguliers du 454e Bataillon d’Infanterie de la République avons été assignés par le Lieutenant-colonel Sderan dans le cadre d’une opération commando nocturne pour percer une brèche sous l’ usine-bunker et permettre l’accès aux forces combinées des 454e et 18e bataillons d’infanterie pour un assaut.

Accueillis chaleureusement lors de notre retour au quartier général des forces de la Nouvelle-République, après la destruction de la batterie d’artillerie

Sceau de la Nouvelle République

le Lieutenant-Colonel Sderan nous a exposé notre objectif sans tarder. L’ usine-bunker n’avait que trois entrées, une porte massive à chaque extrémité de l’immeuble rectangulaire et une entrée sur le toit, toutes protégées par de puissantes batteries laser. Tout assaut direct serait facilement repoussé par les batteries et l’infanterie de la Diversity Alliance; une brèche devait être ouverte dans les flancs de la forteresse pour donner la moindre chance aux nôtres.

Lors de la discussion, Karl a évoqué un lien possible entre Black Sun et la Diversity Alliance à causes d’insignes trouvées la veille sur des soldats et officiers ennemis. Montmort a dirigé Karl vers Sderan, qui lui a expliqué que des prisonniers de Black Sun avaient été libérés des prisons de Coruscant lors de l’assaut de la Rébellion contre l’Empire dans le but de fomenter une résistance locale et de forcer les soldats de l’Empire à les engager en combat. La stratégie semble avoir fonctionné un peu trop efficacement; Black Sun appuie peut-être maintenant une seconde vague de résistance contre le gouvernement de Coruscant en appuyant la Diversity Alliance. Nonobstant cet appui inattendu à nos ennemis, notre groupe s’est dirigé dès ce matin vers notre objectif, prenant grand soin d’utiliser la dévastation des immeubles sur notre route à notre avantage pour éviter les tireurs d’élite postés autour de nous et les gardes avancés de la Diversity Alliance. Comme…un membre de notre groupe a élevé la voix… »

Sur ces paroles, Malek ouvrit un œil et fixa un soldat irrégulier durant quelques secondes

« |…| cet objectif n’a pu être atteint. 4 gardes Rodians nous ont interceptés dans une vaste pièce d’un immeuble désaffecté près de l’usine-bunker, une patrouille éloignée de la Diversity Alliance. L’engagement nous a permis de constater l’ingéniosité des officiers auxquels nous faisions face. Deux Rodians, équipés d’armures faites de pièces de droides détruits, ont été des adversaires coriaces. Les corps des Rodians dissimulés, nous avons pu communiquer notre progrès au quartier général et obtenir de l’aide d’un traducteur Rodian dans le but d’indiquer aux patrouilles que la pièce dans laquelle nous nous trouvons maintenant pour un repos avant l’assaut final était sécuritaire. Nous attendons présentement le couvert de la nuit pour poursuivre notre avancée. »

L’enregistreur retourne alors de lui-même à la ceinture de Malek, qui se leva en entendant des voix de Rodians près de sa position

View
Journal Personnel 7-10-9.8 : Supplémentaire

Rappel:

Un singe d’un mètre de haut m’a suggérer de visiter un médécin à chaque jour pour la prochaine semaine…Gotta trust the midget talking monkey…

View
Journal Personnel 7-10-9.8

Finalement de l’action, ça fait 3 jours qu’on tourne en rond dans des édifices vides et en décrépitude.

Je laisse Malek s’occuper des négociations et des autres préocuppations pécuniaires, j’ai fais semblant de m’interresser à la rémunération question de ne pas trop eveiller de soupçons, le monde de font pas confiance au mercenaire bénévole.

On nous a assigné un collègue, Karl Pernell, j’avais de mauvais feeling aux débuts…le gars est pas un exemple de confiance, mais dans les tranchées je crois qu’il est capable de tenir son bout.

Ce virus est un véritable gachis, il rend les femelles Twi’leks peu excitante…ce qui est la véritable tragédie.

View
Enregistrement # 1 - 7.10.9
Premier engagement urbain au sein du 454e

« Les événements décrits se déroulent en l’an 7 après la bataille de Yavin, 10e mois du calendrier galactique standard, 9e journée du mois. Notre groupe, moi-même, Wil-Ril Bladefist ainsi que Karl Pernell et un guide, deux soldats du 454e Bataillon d’Infanterie de la République avions été assignés par le Lieutenant-Colonel Sderan de découvrir la position et mettre hors d’était de nuire une batterie d’artillerie mobile qui avait récemment décimée les rangs des soldats de la République. Dans la zone de combats urbaine de Coruscant près de l’ usine-bunker, où les efforts combinés des 454e et 18e Bataillons n’avaient pas permis d’avancées significatives jusque-là, nous avons découvert un théâtre de confrontations bien pire que les jungles de Trian ; des immeubles détruits, vomissant briques et armatures d’ouvertures béantes pratiquées dans leurs flancs par des tirs d’artillerie et des blessés de toutes allégeances jonchant le sol sous nos bottes.

Dès notre arrivée, nous rejoignîmes un groupe de soldats qui venaient de retraiter dans une pièce au bout d’une passerelle qui menait à l’immeuble d’où nous approchions la zone de combat; un médecin Mygeetan penché sur un soldat qui saignait de façon abondante ainsi qu’un autre soldat, arme enraillée à la main, qui nous fit rapidement un portrait sombre de la situation; le groupe était maintenu sur place par un tireur embusqué qui pouvait les atteindre s’ils tentaient de quitter la pièce; les salles attenantes étaient elles aussi occupées par des ennemis ainsi que des blessés de la République.

Sans considérer les conséquences comme je tentais de lui apprendre, Wil-Ril se jetta dans le combat et engagea immédiatement deux créatures en mêlée qui se trouvaient dans une salle attenante; il nous apparu rapidement que ces dernières étaient malades, atteintes de ce qui ne pouvait être que le virus Krytos, duquel Wil-Ril a aussi été infecté lorsque ses sabres laser coupèrent les malades au torse et aux bras, projetant leur sang sur lui.

Resté auprès du groupe de soldats, j’ai alors considéré voler au secours de Wil-Ril, mais les blessures du soldat sous mes yeux ne pouvaient être guéries que par la Force; les medpacs ne peuvent rien pour un homme qui fait face à son trépas; je le plaçai alors dans une transe de Force, où une énergie bénéfique pouvait lui apporter réconfort et panser ses blessures. Karl me surprit alors, prenant le temps de considérer la situation avec un fort esprit tactique, un meneur d’hommes né; ce dernier, réalisant la suprématie de Wil-Ril en mêlée, décida de l’appuyer à distance, utilisant son pistolet blaster pour rendre les malades inconscients plutôt que de les blesser mortellement. Son talent de tireur étant indéniable, malgré la qualité négligeable de son arme, ses coups étaient justes et précis. Notre percée dans les salles attenantes s’accomplit alors rapidement; nous étions motivés à lier les deux fronts et à protéger les blessés de la République. J’utilisai la Force qui parcourt mes veines durant cette avancée, tantôt pour brouiller les esprits de nos ennemis, tantôt pour contrôler des objets et les amener sur eux, causant leur perte aussi certainement que mon sabre laser l’aurait fait.

Une fois les salles immédiatement accessible sous notre contrôle, nous regroupâmes les blessés pour former une barricade et ainsi éviter des renforts de l’arrière du front alors que nous poursuivions notre avancée dans les immeubles adjacents; Karl fouilla les corps de nos ennemis et remarqua plusieurs insignes de la Diversity Alliance sur eux. Moi et Will-Ril en profitâmes pour discuter avec le médecin Mygeetan pendant qu’il nous prodiguait ses soins; ce dernier confirma que Wil-Ril était affecté par le virus Krytos et lui donna de précieux conseils quant à sa guérison.

Malheureusement, nous ne pouvions patienter davantage sur les lieux; la batterie d’artillerie devait être démantelée et elle se trouvait devant nous, quelque part. Nous avons alors progressé dans les immeubles en décrépitude silencieusement, tentant de nous dissimuler dans les nombreuses alcôves qui nous entouraient. Au bout d’un corridor, une place imposante nous attendait; des immeubles de plusieurs étages dans toutes les directions, emplacement idéal pour ce qui allait se produire – des tirs retentissants de tireurs embusqués pleuvèrent sur nous des toits; heureusement, Karl put répliquer au coup pour coup et nous sauva alors certainement la vie durant cette embuscade, faisant basculer vers la mort deux des trois tireurs. Utilisant la Force, je me dissimulai alors aux yeux des tireurs et de mes alliés et continua la recherche de la batterie d’artillerie, qui nous apparut rapidement derrière une faible barricade de bois, érigée en hâte pour permette le déplacement de la batterie par ses servants, dirigé par un officier Rodian.

Le combat près de la batterie, un droide monté sur une plateforme mobile, se déroula furieusement et résulta en la mort du Rodian et de deux servants de la batterie, les autres fuyant rapidement devant notre groupe. Moi et Wil-Ril débutâmes alors le démantèlement de la batterie avec nos sabres laser, mais la terrible batterie de l’ usine-bunker termina le travail pour nous de deux tirs puissants, faisant vibrer les fondations de l’immeuble dans lequel nous nous trouvions et détruisant littéralement tout ce qui se trouvait dans le chemin de ses tirs.

Une telle arme, inutile en combat urbain, avait déjà tiré à quelques reprises alors que nous nous trouvions sur la place; son emplacement était déjà connu, mais pas sa puissance dévastatrice. Nous allons devoir neutraliser cette arme si nous voulons progresser. Après avoir constaté la destruction de la batterie mobile, nous retraitâmes derrière les lignes de la République, Karl prenant soin de récupérer le comlink de l’officier Rodian ainsi qu’une poudre blanche et des fioles de liquide retrouvées dans une caisse aux couleurs de la Diversity Alliance. »

Malek ferma alors l’enregistreur qu’il tenait avec sa queue préhensile près de son visage alors qu’il méditait seul dans une pièce, débris et pièces d’armature virevoltant autour de lui, dirigés par son esprit en ébullition, tentant de percer les secrets de la Force.

View
Note de service

FOR YOUR EYES ONLY

ATTN : COLONEL NERINO (CORUSCANT SECURITY)

Salutations Colonel.

Le 454e est maintenant déployé autour de l’ usine-bunker. Nous étudions la situation, et je crois qu’elle n’est pas aussi désespérée que le 18e d’Alderaan essaie de nous faire croire. Il n’ont seulement pas l’habitude des combats urbains et de l’architecture de Coruscant. J’étudie la situation avec Montmort ; je crois que tout sera sous contrôle dans moins d’une semaine.

Les membres de l’unité spéciale recommandés par l’Amiral sont arrivés hier. Sauf votre respect colonel, vous auriez pu m’avertir qu’ils s’agissaient de jedis. Enfin, je crois avoir une idée ou deux sur comment utiliser leurs compétences particulières. Pour le moment, je leur ai associé K.P., un de nos gars les plus compétents, j’espère qu’il pourra les influencer, même s’il semble un peu touché lui-même par moment.

Encore une fois, pourquoi m’avoir assigné cette unité de prisonniers reconvertis si cette mission est aussi importante ? Je sais de source sûre que les vétérans de la conquêtes sont en stand-by et n’attendent qu’un ordre pour se jeter dans la mêlée. Je suis conscient que les prisons sont surpeuplées mais je doute qu’envoyer ces anciens impériaux au massacre facilitera leur réhabilitation.

Sans compter qu’ils sont presque tous humains. Nous avons essuyé quelques missiles sol-air en arrivant ici, ce qui montre que la résistance non-humaine s’organise à l’extérieur du siège monté autour de l’usine. Toute information que vous pourriez avoir sur la Diversity Alliance sur Corsucant serait grandement appréciée, car je pressens qu’ils seront plus qu’une épine dans notre pied.

J’aimerais aussi faire une réquisition pour une garde minimale pour notre QG dans l’ancien immeuble de la marine impériale. Notre intendante, Arniss, sait se défendre, mais je n’apprécie pas la laisser toute seule dans ce quartier vide. Je suis convaincu que le seul tavernier qui a gardé pignon sur rue est un espion de la résistance à la république.

Je vous enverrai un autre rapport demain matin lorsque la situation sera plus claire de notre côté.

Lt.Col. Sderan

FOR YOUR EYES ONLY

View
Journal Personnel: 7-9-16.13

J’ai du me cacher pour la dernière partie du voyage, car ma présence n’était pas apprécié par nos visiteurs. Daayala et Dumbar sont par contre de loyaux amis et n’ont jamais considéré me dénoncer. Nos adieux ont été déchirants, mais peut-être que nos chemins se croiseront à nouveau.

Finalement Coruscant n’est pas le paradis que je croyais.

Les bas-fonds sont le coin le plus puant et le plus corrompus de la galaxie qu’il m’a été donné de voir. Il m’apparaît clair que mon destin est de faire règner une justice ici, une justice rapide et sans appel. Je crois que j’ai acquis de Bladefist ce qui me convient parfaitement. Les criminels le murmurent avec peur et les habitants prie à ce Bladefist pour les protéger.

J’ai fait une rencontre déterminante, Malek of Trian un être comme moi qui possèdent des habilitées que je n’avais pas vu ailleurs. Il me dit que j’utilise la Force et que jadis des guerriers valeureux protègeaient la galaxie en utilisant la Force pour le bien, la justice et la paix. Il m’apprends beaucoup et je m’efforce de suivre ses enseignements…mais je trouve difficile de concillier mon désir de débarrasser ce monde de la corruption et de l’injustice et de rester calme et en paix est tout temps.

J’espère ne pas le décevoir.

View
Journal Personnel: 7-9-08.09

Nous avons rencontré une patrouille Impériale dans le système de Rhommamool qui nous a abordé. Ils semblaient désorganisé et plus enclin à nous piller….comme de vulgaire pirates. Au final, il y a eu 8 morts, 4 blessés, 5 droides capturés et 2 ordinateurs impériaux saisis.

Sur une note négative, je crois que Daayala et Dumbar ont peur de moi. J’aurais perdu le contrôle de mes émotions pendant le combat, bien que je m’en rapelle plus.

Daayala à contacté les instances Républicaines pour échanger nos prisonniers et notre cargaison impériale contre beaucoup d’argent et une accréditation de transport. Je ne sais pas ce que cette rencontre me réservent puisque j’ai entendu que les Républicains ne sont pas les plus grands fans des gens comme moi.

View
Journal Personnel: Sumplément: 7-8-32.16

Daayala et Dumbar semble vouloir abandonner la composante contrebande de leurs affaires et devenir un transporteur sanctionné par la Nouvelle République et que seul Jacoo s’y opposait et qu’il était un être méchant et violent, mais qu’aucune autorité n’y pouvait rien.

Mon passage jusqu’à Coruscant est assuré à ce stade-ci, les deux semblent reconnaissant de la tournure des évènements entre moi et Jacoo. Je sais que je devrais avoir quelques remords, mais j’en suis incapable…je dirais même que j’ai ressenti un profond plaisir à ce que justice soit faites…peut-être est-ce ce rôle que je poursuivais sans le savoir.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.